Menu
Revue de presseWelcome to the jungle

Rachat de RTT par l’entreprise : faut-il forcément travailler plus pour gagner plus ?

15 septembre 2022
Anne-Lise Puget
Associée Droit social

Adoptée par le Parlement en août 2022, la mesure polémique de rachat des RTT s’érige en levier d’augmentation du pouvoir d’achat des Français.

La mesure permet aux salarié·es de convertir leurs journées de RTT non utilisées et acquises entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025 en complément de salaire. Concrètement, ils/elles peuvent demander à leur entreprise de renoncer à une partie ou à la totalité de leurs jours de RTT. Encore faut-il que l’employeur l’accepte. Si c’est le cas, celui-ci devra appliquer « une majoration de salaire au moins égale au taux de majoration de la première heure supplémentaire applicable dans l’entreprise », soit un taux minimum de 10 % du salaire s’il y a un accord d’entreprise.

“ En l’absence d’accord collectif, c’est le Code du travail qui s’applique : les heures supplémentaires accomplies au-delà de 35 heures hebdomadaires donnent lieu à une majoration de salaire de 25 % pour chacune des huit premières heures supplémentaires. Pour les heures suivantes, la majoration s’élève à 50 %. ”

Anne-Lise Puget

Des bénéfices sociaux tangibles et bilatéraux

Avant cette réforme, sauf exception, (notamment si l’entreprise disposait d’un compte épargne-temps), ces jours de RTT étaient perdus pour le/la salarié·e, s’il/elle ne les avait pas posés dans l’année. C’est donc un véritable avantage économique pour les collaborateurs, notamment pour les personnes travaillant dans les PME ou TPE car ces organisations en proposent rarement.

Côté entreprise, Anne-Lise Puget y voit une réponse habile aux enjeux actuels de recrutement :

“ Les entreprises peuvent plus facilement faire face à un besoin accru de main d’œuvre sans avoir à procéder à des recrutements supplémentaires, notamment dans les secteurs où le recrutement est tendu. ”

 

“ Les entreprises peuvent y voir un moyen d’augmenter les revenus des salariés qui sont prêts à travailler davantage. ”

Anne-Lise Puget
Newsroom

BERSAY, conseil de la société NEW ANDRE dans le cadre de la reprise en plan de cession des actifs et activités de la société 1MONDE9 (enseigne André)

Accompagnement significatif
Succès

L’équipe Droit fiscal de Bersay sur la cession de Rivington à ESL & Network (groupe ADIT)

Accompagnement significatif
Deals
Who's Who Legal 2023

Bradley Joslove distingué dans Who’s Who Legal 2023

Distinction
21 avril 2023
Le Point 2023Palmarès des Meilleurs Cabinets d'Avocats

Bersay est de nouveau reconnu parmi les meilleurs cabinets d’avocats dans le Palmarès Le Point

Distinction
20 avril 2023
Legal 500 2023EMEA

Mary Serhal et Martin Tissier sont reconnus « Next Generation Partners » dans Legal 500 EMEA 2023

Distinction
18 avril 2023
Legal 500 EMEA 2023

Bersay est classé dans 8 catégories au Legal 500 EMEA 2023

Distinction
13 avril 2023
Décideurs 2023Guide Innovation, Technologies & Propriété Intellectuelle

Bersay qualifié d’ « Excellent » en droit des télécommunications au classement Décideurs 2023

Distinction
7 avril 2023
Contentieux

Revirement : La décision collective prise en violation des statuts d’une SAS peut être annulée.

Analyse
5 avril 2023
Le Monde du Droit 2023Les Palmarès du Droit

Bersay reçoit quatre trophées lors de la 11ème édition des Palmarès du Droit

Distinction
3 avril 2023
Rejoignez-nous !
Rejoignez un cabinet à taille humaine, dynamique et ambitieux, et renforcez votre savoir-faire au profit d’une clientèle d’entreprises diversifiée, de dossiers variés et techniques, et de projets novateurs !