Menu
Revue de presseL'Agefi Actifs

Quels points d’attentions juridiques avant d’acheter un terrain dans le métavers ?

24 juin 2022
Charles Koskas
Associé Droit immobilier

En 2021, 501 millions de dollars de biens immobiliers virtuels ont été achetés et certains analystes avancent que ce chiffre pourrait atteindre 1 milliard de dollars pour l’année 2022. L’engouement est réel et juteux, mais qu’achète-t-on au juste ? Premier retour des règles et des points d’attention d’ordre juridique pour acheter un terrain virtuel dans le métavers.

Comment acheter un terrain virtuel ?

Dans le monde virtuel, pour acheter un terrain, il faut se rendre sur une plateforme, identifier le bien que vous souhaitez acquérir et l’acheter avec de la crypto-monnaie. Concrètement, l’achat de ces terrains se matérialise ainsi par l’obtention d’un emplacement sur la plateforme sous forme de NFT c’est-à-dire de jetons non fongibles qui constituent un certificat numérique unique et inviolable authentifiant le fichier numérique correspondant au terrain acquis. La transaction est réalisée sur la base d’un smart contract, c’est-à dire un programme codé dans la blockchain et automatisé qui, par des conditions prédéterminées, définit le bien immobilier digital acheté (par exemple, les conditions d’achat, de revente ou de location du terrain). La plateforme transférera alors automatiquement le contrôle du NFT à l’acquéreur une fois le paiement réalisé. Ce paiement interviendra d’ailleurs dans la monnaie
digitale de la plateforme. Par exemple, dans Decentraland, l’achat de terrain (appelé Land ) se réalise avec du mana qui est la crypto-monnaie de ce métavers. Il est donc nécessaire de convertir au préalable les devises traditionnelles (euro, dollar, yen, etc.) dans la crypto-monnaie adaptée.

C’est finalement assez simple : la plateforme affiche les biens à vendre et les vend. Si l’on osait la comparaison, nous dirions que dans le monde virtuel, la plateforme joue les rôles d’agent immobilier et de notaire, grâce notamment à l’outil de blockchain . Mais ce n’est pas tout, elle se revendique aussi la propriété du terrain. Dans le monde réel, ces attributs sont bien distincts et sont même incompatibles l’un avec l’autre.

(…)

“ Dans le métavers, ce droit nous apparaît précaire et la responsabilité de la plateforme est très allégée en cas de réclamation sur le bien acheté.”

Newsroom
Droit Public

Les conditions d’exclusion d’un candidat à un procédure de passation

Analyse
29 mai 2024
Droit Public

Le Conseil d’État annule la tarification des TER pour 2024 en raison d’irrégularités dans la procédure de fixation des redevances.

Analyse
29 mai 2024
Droit Public

La signature d’un acte administratif via un système de téléservice ne dispense pas d’une mention permettant d’identifier l’auteur

Analyse
29 mai 2024
Droit Public

La jurisprudence Czabaj n’est pas applicable aux recours qui ont été formé avant son intervention

Analyse
29 mai 2024

Congés payés & maladie – Décryptage de la loi n°2024-364 dite DDADUE

Analyse
23 mai 2024
L'Argus de L'enseigne

La requalification d’un congé avec offre de renouvellement en congé-refus

Revue de presse
7 mai 2024
Chambers 2024Litigation

L’équipe Contentieux classé dans Chambers & Partners

Distinction
24 mars 2024
Droit Public

Les candidats ne sont pas tenus de connaître la pondération ou la hiérarchisation des critères de sélection pour la procédure de sélection préalable à la délivrance de l’autorisation d’occupation du domaine public.

Analyse
8 mars 2024
Droit Public

Le juge peut réduire le nombre de titulaires d’un accord-cadre multi attributaires à un nombre inférieur à celui envisagé par le règlement de consultation.

Analyse
8 mars 2024
Rejoignez-nous !
Rejoignez un cabinet à taille humaine, dynamique et ambitieux, et renforcez votre savoir-faire au profit d’une clientèle d’entreprises diversifiée, de dossiers variés et techniques, et de projets novateurs !