Menu
AnalyseContrats commerciaux

L’importance du délai de préavis dans l’appréciation d’une rupture brutale des relations commerciales

2 septembre 2021

La société Peggy Sage fabrique et vend des produits de manucurie et de cosmétique qu’elle distribue via un réseau de distribution sélective. La société Business Coiffure Beauté (BCB) était un distributeur de la société Peggy Sage pendant 18 ans. En novembre 2013, Peggy Sage a adressé un nouveau contrat de distribution à BCB mais cette dernière a refusé de le signer au motif qu’il comportait « des obligations exorbitantes et disproportionnées par rapport à ce qui était pratiqué jusqu’alors ». En janvier 2014, Peggy Sage l’a informée de la fin des relations commerciales et lui a accordé un délai de préavis de cinq mois.

Le 19 juillet 2016, BCB a assigné en justice Peggy Sage afin d’obtenir une indemnisation pour les préjudices qu’elle a subis. Le tribunal de commerce de Bordeaux a retenu que Peggy Sage avait mis fin aux relations commerciales avec BCB de manière brutale et l’a condamnée au paiement de dommages et intérêts.

La cour d’appel a confirmé le jugement rendu par le tribunal de commerce. Elle a retenu que le nouveau contrat de distribution adressé par Peggy Sage à BCB tendait à la modification des équilibres contractuels, sans aucune discussion au préalable. Dès lors, les juges d’appel ont considéré que le refus de BCB de signer ce contrat ne présentait aucun caractère fautif. En outre, ils ont retenu que Peggy Sage avait procédé à une rupture brutale des relations commerciales établies avec BCB puisqu’au vu de l’ancienneté de leurs relations le délai de préavis de cinq mois était insuffisant et qu’il aurait dû être d’un an.

Dès lors, la cour d’appel a condamné la société Peggy Sage à verser à la société BCB la somme de 156 548 euros au titre de la rupture brutale des relations commerciales et de 150 000 euros au titre de dommages et intérêts.

Cour d’appel de Paris, Pôle 5 – chambre 4, 1er septembre 2021, n° 18/00621

Auteurs

Frédéric
Lecomte
Associé
Voir plus
Claire
Poirson
Associée
Voir plus
Guka
Otkhmezuri
Collaborateur
Voir plus
Léa
Monel
Collaboratrice
Voir plus
Newsroom
Option Droit & Affaires 2022Classements Contentieux

Le pôle Contentieux fait son entrée dans les classements Option Droit & Affaires

Distinction
17 mai 2022
Le Point

Claire Poirson : « Le métavers présente des risques de traçage permanent »

Revue de presse
9 mai 2022
Welcome to the jungle

Harcèlement sexuel au travail : le sexisme s’infiltre dans la loi

Revue de presse
3 mai 2022
Le Parisien

Licencié parce qu’il avait déménagé trop loin de son travail – Interview d’Anne-Lise Puget dans Le Parisien

Revue de presse
22 avril 2022
Le Point 2022Palmarès des Meilleurs Cabinets d'Avocats

BERSAY de nouveau distingué dans Le Palmarès Le Point des Meilleurs Cabinets d’Avocats

Distinction
21 avril 2022
Le Point

La ruée vers le métavers – Interview de Claire Poirson dans Le Point

Revue de presse
21 avril 2022
Décideurs 2022Les Trophées du Droit

Trophée d’Or en Fusions & Acquisitions Mid & Small Cap !

Distinction
20 avril 2022
Welcome to the jungle

Comment exprimer ses opinions politiques au travail (sans se prendre la tête) ?

Revue de presse
19 avril 2022
GPO Magazine

Contrôle de l’activité des salariés et nouveaux défis liés à la crise sanitaire

Revue de presse
14 avril 2022
Rejoignez-nous !
Rejoignez un cabinet à taille humaine, dynamique et ambitieux, et renforcez votre savoir-faire au profit d’une clientèle d’entreprises diversifiée, de dossiers variés et techniques, et de projets novateurs !