Interview de Nathalie Cerqueira, associée du département Droit Social, dans People At Work.

Avec des compteurs de congés payés plus chargés que d’habitude, cela peut se révéler un vrai casse-tête pour les entreprises qui doivent trouver un juste équilibre entre la nécessité de faire face à la reprise attendue et la certitude d’avoir des salariés reposés et remotivés pour affronter la rentrée. Petit rappel des règles de base et des mesures exceptionnelles offertes aux employeurs en raison de la crise sanitaire.

  1. Règles applicables avant, pendant et après la crise sanitaire. Tous les salariés acquièrent au moins vingt-cinq jours ouvrés de congés chaque année (entre le 1er juin et le 31 mai suivant)qu’ils doivent prendre au plus tard dans les douze mois qui suivent, en veillant à prendre au moins deux semaines consécutives entre le 1er mai et le 31octobre. Les salariés ne peuvent pas décider eux-mêmes de leurs dates de congés. Ils doivent formuler leur demande suffisamment tôt pour laisser à l’employeur le temps d’examiner l’ensemble des demandes et rendre sa décision au moins un mois avant la date de début des congés.

Article disponible en intégralité en cliquant ici.