En janvier 2021, le FC Metz a mené une expérience au sein de son stade en utilisant la technologie de la reconnaissance faciale. A cette occasion, le club de foot a utilisé la technologie de la start-up française Two-I. L’objectif était d’identifier les personnes faisant l’objet d’une interdiction commerciale de stade, de détecter les objets abandonnés, ainsi que de lutter contre le terrorisme.

Suite à un signalement, la CNIL s’est intéressée à ce cas et a prononcé un avertissement au club de foot. En substance, la CNIL a précisé qu’il était nécessaire d’avoir une disposition législative ou réglementaire autorisant ce type de pratiques pour que le traitement soit licite. Or en l’état actuel du droit, ce type de traitements n’est pas autorisé. Par conséquent, si en dépit de cet avertissement le club de foot décidait à nouveau de déployer cette technologie, il risquerait de s’exposer à des sanctions, notamment pécuniaires.

(CNIL, Communiqué de presse, Reconnaissance faciale et interdiction commerciale de stade : la CNIL adresse un avertissement à un club sportif, 18 février 2021)

Lien utile : Le Journal du Net

Article issu de la newsletter IP-IT de Juillet 2021 à retrouver ici.