Menu
AnalyseContentieux

Revirement : La décision collective prise en violation des statuts d’une SAS peut être annulée.

5 avril 2023
Frédéric Flatrès
Associé Contentieux
Mélissa Gaviano
Collaboratrice Contentieux

Aux termes d’un arrêt du 15 mars 2023 publié au Bulletin, la chambre commerciale de la Cour de cassation opère un revirement de jurisprudence en matière de sanction des décisions collectives prises en violation des statuts d’une société par actions simplifiée.

Cass. Com., 15 mars 2023, n°21-18.324

En effet, jusqu’alors, la Cour de cassation faisait une application stricte de l’article L. 235-1, alinéa 2, du Code de commerce, selon lequel la nullité des actes ou délibérations pris par les organes d’une société commerciale ne peut résulter que de la violation d’une disposition impérative du livre II du même code ou des lois qui régissent les contrats, et refusait de sanctionner par la nullité la violation des dispositions statutaires d’une SAS réservant certaines décisions à la collectivité des associés.

La Haute juridiction fondait son appréciation sur le fait que l’article L. 227-9 du Code de commerce, qui prévoit la libre détermination par les statuts des décisions devant être prises collectivement par les associés, n’aménageait aucune disposition impérative susceptible d’entrainer la nullité de la décision prise en violation des dispositions statutaires.

Relevant que cette jurisprudence conduisait à ne pas sanctionner les décisions prises en violation des statuts, la Cour de cassation juge désormais que l’alinéa 4 de l’article L.227-9 du Code de commerce, qui instaure une nullité facultative des décisions collectives, complète le régime des nullités des actes et des délibérations des SAS et doit être lu comme permettant à tout intéressé de poursuivre l’annulation d’une décision prises en violation des dispositions statutaires, dès lors que cette violation est de nature à influer sur le résultat du processus de la décision.

Il s’agit donc d’une nullité facultative et conditionnée à l’influence de la violation sur la participation et le vote des associés lors de l’assemblée ayant abouti à la décision contestée, étant rappelé que l’action en nullité d’une délibération doit être introduite dans un délai de trois ans à compter de son adoption.

Newsroom
Décideurs 2024Guide Innovation, Technologies & Télécoms

Le Magazine Décideurs nous Classe comme « Excellents » en Droit des Télécommunications

Distinction
27 février 2024
Droit Public

Attention aux prises de parole des élus sur les réseaux sociaux lors d’une consultation publique.

Analyse
12 février 2024
Who's Who Legal 2024

Bradley Joslove in Who’s Who Legal 2024 !

Distinction
8 février 2024
Droit Public

L’absence de pouvoir d’annulation dans le cadre d’un litige relatif à l’exécution du contrat

Analyse
6 février 2024
Droit Public

Le Conseil d’Etat applique la jurisprudence Czajbaj aux recours Tarn-et-Garonne

Analyse
6 février 2024
Droit Public

Le nouveau régime de responsabilités des gestionnaires publics

Analyse
6 février 2024
Droit Public

Le Conseil d’Etat valide l’utilisation raisonnée de caméras de vidéosurveillance « augmentées » par la police municipale

Analyse
6 février 2024
Analyse

Requête 145: Panorama de jurisprudence – 2023

Analyse
24 janvier 2024
Décideurs 2023Guide Capital Investissement

Notre nouvelle associée en structuration de fonds obtient le statut de « forte notoriété » un atout majeur pour notre cabinet.

Distinction
19 janvier 2024
Rejoignez-nous !
Rejoignez un cabinet à taille humaine, dynamique et ambitieux, et renforcez votre savoir-faire au profit d’une clientèle d’entreprises diversifiée, de dossiers variés et techniques, et de projets novateurs !